La réalité patrimoniale

Tour Morillon

Depuis 1999, 2305 logements ont été rénovés afin d'offrir à leurs locataires des habitations mieux équipées, mises aux normes, plus confortables et plus économes en énergie, répondant ainsi à leurs besoins et à leurs attentes.

 
  • 1999 à 2001 : Laval - Saint Nicolas (318 logements)
  • 2000 : Laval - Sainte Catherine (106 logements)
  • 2001 : Laval - la Dacterie (41 logements),
  • 2002 : Laval - la Dacterie (142 logements), Château-Gontier - la Maillardière (215 logements), Mayenne - Bras (166 logements)
  • 2003 : Renazé - Foyer, Bais - Foyer, Craon - rue Ambroise Paré (12 logements)
  • 2004 : Château-Gontier - Le Louvre (131 logements), Evron - route de Neau (28 logements)
  • 2005 : Port-brillet - Les Rochers (20 logements)
  • Mayenne, -l'Angellerie (78 logements)
  • 2006 : Laval - Les Trappistines (20 logements)
  • Mayenne - Le Fauconnier (18 logements)
  • Renazé - rue Pasteur (36 logements)
  • 2007 : Meslay du Maine - rue des Cèdres (10 logements)
  • Soulgé sur Ouette - Le parc de la Croix (8 logements)
  • Renazé - rue Pasteur (36 logements)
  • 2008 : Laval - Les Fourches (100 logements), Laval - Les Archives (64 logements)
  • 2009 : Cossé le Vivien - rue des Prunus (7 logements)
  • 2010 : à Evron - Les Grands Prés (7 logements), Laval - Les Fourches (204 logements)
  • 2011 : 375 logements
  • 2012 : à Château-Gontier "Tour Morillon" (30 logements collectifs), Saint Berthevin "le grand Beau Chêne" (133 logements et un bureau administratif)

Le renouvellement urbain

Le partenariat entre les communes et Mayenne Habitat permet de déterminer les démolitions d’immeubles et de concevoir de nouveaux projets sur les sites ou ailleurs.

La démarche de renouvellement urbain est proposée aux collectivités si l’on constate un problème de vacance durable lorsque les logements sont devenus obsolètes, ou qu’une réhabilitation s’avère trop coûteuse pour un résultat incertain.

Lorsque la décision de démolir est prise, il y a gel des attributions de logements, puis une Maîtrise d’Oeuvre Urbaine et Sociale (MOUS) est mise en place, en concertation avec les élus locaux, pour assurer l’accompagnement des locataires en vue de leur relogement.

Différents groupes ont été démolis après avoir été identifiés à travers le Plan Stratégique de Patrimoine qui définit les grandes interventions sur le parc.

 

Depuis 1999, Mayenne Habitat a démoli 442 logementsEn 2010 : 10 logements à Nuillé sur Vicoin Route de Montigné et 20 logements à Cossé le Vivien. En 2011, 20 logements à Cossé Le Vivien, 3 logements à Vilaines la Juhel et 10 à Nuillé sur Vicoin.

 

Un budget entretien toujours plus important

Ernée - Boulevard du collège

Depuis 2001, les dépenses d'entretien ont augmenté de manière significative.
Le parc de logements de Mayenne Habitat vieillissant, l'organisme a choisi, depuis plusieurs années, de faire un effort tout particulier sur l'entretien et la rénovation (ravalement de façades, remplacement des menuiseries, remise en état des logements au changement de locataire,...).
En 2010, les travaux de gros entretien représente plus de la moitié du budget annuel.

Les travaux d'entretien suivants ont ainsi été réalisés:

 
  • remplacement de menuiseries
  • nettoyage des façades
  • peinture des portes d'entrée, façades, cages d'escalier.



  • Demande de logement
  • Payer en ligne
  • Simulateur CAF